Organisation

JPEG - 19 ko

Les vacances scolaires sont nombreuses au cours d’une année. Nous avons rassemblé ici de précieux conseils pour des activités vacances en toute tranquillité.

  • Encadrement des enfants

Qui ? Comment ? Combien ? Quand ?
Cet été, votre enfant participe aux activités d’une plaine de vacances ou part pour la première fois en camp.
Comme tout parent, une des nombreuses questions qui vous taraudent : « Mon enfant sera-t-il en sécurité et bien pris en charge ? »

Sachez qu’en matière d’encadrement des enfants, les organisateurs agréés « centre de vacances » doivent respecter des règles strictes tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Un animateur sur trois doit être porteur d’un brevet d’animation ou d’un titre équivalent. Et un animateur peut, à lui seul, être responsable d’un groupe de 8 enfants maximum si ceux-ci ont moins de 6 ans. Le nombre d’enfants par animateur passe à 12, maximum si les enfants ont plus de 6 ans.

De plus, chaque centre de vacances comporte un coordinateur, responsable du bon fonctionnement du centre. Ce coordinateur a reçu une formation spécifique pour cette fonction ou, à défaut, possède une expérience dans l’animation, et est titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur à orientation pédagogique ou sociale (instituteur, éducateur, assistant social, par exemple).

  • L’arrivée le premier jour…

C’est un moment clé pour l’enfant. Au plus vite il se sentira bien dans ce nouvel environnement au mieux il passera du bon temps. Surtout pour les petits ! Pour l’aider à se sentir à l’aise, prenez le temps le premier jour :

  • faites un tour de repérage et de familiarisation avec le lieu d’accueil : où se trouvent les toilettes et les lavabos, le réfectoire, le local de repos, les espaces d’activités… ;
  • repérez avec lui qui sera l’adulte responsable et référent qui le prendra en charge ;
  • découvrez aussi avec lui les autres enfants qui feront partie de son groupe ;
  • expliquez-lui comment s’organisera sa journée, à quel moment et qui viendra le rechercher.
  • Il ne veut plus y retourner…

Aïe… Votre enfant vous annonce qu’il ne veut plus retourner à l’activité le jour suivant. Ou le lendemain matin, il a mal au ventre et refuse de vous quitter… Prenez le temps de discuter d’abord avec lui pour qu’il exprime ses craintes, son malaise, ce qui lui déplait sans jugement. Est-ce en lien avec les lieux ? le fait que des règles soient différentes à la maison et à la plaine de jeux ? Il a un conflit avec un camarade ?. Définir l’origine de son malaise permet mieux comprendre les difficultés que peut vivre votre enfant et d’envisager des solutions plus adaptées. Il est intéressant de d’abord prendre du temps avec l’enfant pour voir ce qu’il est possible de faire pour qu’il puisse prendre du plaisir. Comment peut-il se préparer à sa journée, avec quel copain s’entend-t-il ? Le cas échéant, parlez-en ensuite avec les animateurs ou avec le coordinateur pour réfléchir ensemble aux moyens à développer pour que l’enfant se sente mieux dans son groupe.

  • Les camps des mouvements de jeunesse

Près de chez vous, il existe certainement des groupes de mouvements de jeunesse qui se réunissent régulièrement. Les enfants et les jeunes sont encadrés par des animateurs bénévoles qui leur proposent des tas d’activités et de jeux adaptés. L’objectif poursuivi est de favoriser des valeurs comme la solidarité, l’esprit d’équipe et l’autonomie. Durant les vacances, aboutissement de l’année, un camp est organisé ou chaque groupe se retrouve durant plusieurs jours dans un cadre dépaysant. Pour plus d’information sur les mouvements de jeunesse, surfez sur le site www.centres-de-vacances.be, rubrique « Camps des mouvements de jeunesse ».